Feu Vert

Retour

   Présentation de l'ensemble    –   1er Concert    –   Dimanche 04 octobre à  17h00 au Temple



Le Concert d'Ouverture


De la Soul et du Gospel

 « Gospel Sound Lausanne »
Gospel Sound

Virtuosité et rythme sous la direction de la célèbre chanteuse de Jazz et de Gospel
Madame La Velle Duggan

La Velle Duggan ( - ) : This is the day

Jonathan Butler (1961 - ) :
Falling in Love with Jesus

Leonard Burkes (1936 – 2005) : Every day is a day of Thanksgiving

William Greg (1937 - ) : Hunter Praise Him

Andrae Crouch (1942 – 2015) : Can't nobody do me like Jesus

J.B.F. Wright (1877 – 1959) : Precious Memories

Warryn Campbell, E. Atkins, T. Atkins (1975, 1972, 1970) : Shackles
 
Richard Smallwood (1948 - ) : Angels watching over me

Richard Smallwood (1948 - ) : Perfect Praise

Leonard Cohen (1934 - ) : Hallelujah

Dottie Peoples (1950 - ) : On Time God

Douglas Miller (1993 - ) : Unspeakable Joy

James Cleveland (1931 – 1991) : God is

Peter Lutkin (1905 – 1931) : Benediction and Amen

-         -         -

Notre Hommage à Madame La Velle Duggan


Pour ne citer que celle-ci, la saison 2015 des Concerts de Cheseaux comptait, entre-autres grands artistes, le Quatuor Alter Ego, accompagné par Dimitri Ashkenazy, probablement un des meilleurs clarinettistes actuel au monde, fils de Vladimir Ashkenazy, éminent pianiste.

Mais nous aimerions citer ici tout particulièrement, et surtout lui rendre hommage, Mme La Velle Duggan, célèbre chanteuse de Jazz, Gospel et Rhythm ‘n Blues qui nous a honoré de sa présence en octobre 2015, lorsque elle ouvrait avec faste notre saison de concerts avec son équipe, le « Gospel Sound Lausanne
 ».

Du coup, le Temple était devenu trop petit avec un public de connaisseurs venant aussi de des cantons de Genève, de Neuchatel, de Fribourg et de Vaud, Lausanne, bien sûr.

Le concert fut à la hauteur de sa renommée.

- - -
Biographie
La Velle est née à Kankakee, près de Chicago, dans une famille de musiciens. Son père est alors guitariste dans l'orchestre de Nat King Cole et sa mère danseuse et chanteuse au Cotton Club.
Elle commence l'apprentissage de la musique très tôt. Âgée de trois ans, elle chante déjà dans des chorales de gospel, et à cinq ans, elle commence des études de piano.
Plus jeune étudiante du Conservatoire National de Chicago - à l'âge de onze ans, elle est rapidement remarquée pour ses qualités exceptionnelles et reçoit une bourse d’étude de la Fondation Ford. Très rapidement elle obtient les prix du Chicagoland Music Festival et de Audition of the Air de l’opéra de lIllinois. À quatorze ans, elle chante Le Messie d’Haendel.

Passionnée de musique classique, La Velle poursuit ses études et obtient, avant ses dix-huit ans, plusieurs diplômes à la réputée Julliard School of Music de New York.

Explorant le répertoire lyrique, elle obtient un rôle de soprano dans Madame Butterfly, puis joue Carmen et La Tosca au Metropolitan Opera de New York, avant de se produire à La Scala de Milan lors d'une tournée du Met.

Sa voix exceptionnelle - elle couvre 4 octaves - lui ouvre les portes d'une carrière d'artiste lyrique. Mais le gospel - qui a bercé son enfance, et le jazz - qu'elle a travaillé parallèlement à ses études de musique classique, reprennent lentement le dessus.

Un passage par Broadway où elle sera à l'affiche de la comédie musicale Hello Dolly.

La Velle décide alors de se faire connaître comme chanteuse de Rhythm and Blues. Elle commence à travailler dans les clubs avec les artistes locaux, parcourant le pays de Las Vegas à Los Angeles en passant par New York. Durant cette période, elle chantera de la musique soul aux côtés de Ray Charles, participera aux grands shows de Sammy Davis Jr, et de Steve Allen ; fera aussi partie des grands orchestres Jazz de Lionel Hampton, Buddy Rich, Maynard Ferguson et Quincy Jones ; et chantera aux côtés de Joe williams et Low Rawls.

En 1977, La Velle vient s’installer en France. Cette même année, elle sort son premier album Winters Mind.

Durant les années qui vont suivre, elle va sortir des albums solos, interpréter des premiers rôles dans des comédies musicales (notamment dans l'opéra rock Nostradamus aux côtés de Richard Cross en 1985); elle sera choriste pour des grands noms du Jazz (en 1989, elle accompagne Dee Dee Bridgewater. Elle continuera de chanter du jazz et du rhythm and blues, participera à différents projets (Psalms, notamment - quatuor éphémère formé en 1987 à Paris - au sein duquel elle chantera avec Liz McComb, accompagnées toutes deux par Jérôme Van Jones et Gregg Hunter). C'est à cette époque aussi qu'elle fera de la musique commerciale et chantera dans des spots publicitaires.

Puis, en 1990, elle enregistre l'album Straight Singin - Tribute to Nat King Cole, qu'elle produit elle-même avec l'aide de quelques amis.

Tout en continuant les tournées et concerts, La Velle commence à animer des Masterclass de chant. Avec énergie et conviction, elle fait partager sa passion pour les chants Gospel et Negro spiritual. À cette occasion, elle va impulser la formation de nombreux groupes et chorales de gospel en France, notamment Vocal Colors, un groupe de gospel dont elle reste proche.

La Velle quitte ensuite la France pour la Suisse, où elle s'installe à Saint-Cergue.

Depuis trois ans, elle dirige un choral gospel à Lausanne ; elle continue aussi à animer des Masterclass et donner des concerts. Elle était notamment à Bayonne le 15 mars 2007 pour un concert hommage à Nat King Cole, accompagnée de Laurent Fickelson au piano, Sylvain Romano à la contrebasse et Jean-Pierre Arnaud à la batterie.

Récompenses

En 1992, La Velle a reçu des mains du Ministre de la Culture français le titre de Chevalier des Arts et des Lettres

- - -
Madame La Velle Duggan est disparue le 4 février 2016.
Une dame de grande classe nous a quittée, un enfant de l’art de renommée mondiale.
Nous garderons d'elle un souvenir impérissable.

Thank you for the emotions.